Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nourrir sa motivation

La motivation n’est pas un acquis. Elle assure la continuité d’une décision ou d’un engagement. Elle est notre force intérieure, elle nous aide à avancer sur le chemin que nous avons choisi. Sans elle, notre projet d’hier nous parait fade et irréalisable. Elle est présente car nous la nourrissons, chacun d’une manière différente. Si nous n’apportons pas de vitamine à notre motivation, elle s’effrite et nous en oublions notre bel objectif de départ.

L’objectif premier d’un être humain est de satisfaire ses besoins. Nos besoins primaires sont, dans notre société, assez bien satisfaits : respirer, boire, manger, se protéger du froid et de la chaleur. Nous nous tournons alors vers des besoins plus sophistiqués qui nous permettent de combler nos besoins matériels, psychologiques, affectifs, sociales. Nous avons tous un moteur différent qui nous pousse à rechercher des besoins personnalisés, des besoins qui nous conviennent et qui sont en accord avec nos valeurs. La motivation s’appuie alors sur ces valeurs : amour, argent, pouvoir, tranquillité, famille, amitié, confort. Nous tirons  notre plaisir dans l’accomplissement de nos valeurs et de nos besoins qui y sont attachés. Plus notre projet est proche de nos valeurs, plus la motivation sera présente, plus le plaisir sera grand d’avancer.

Mais alors, sur un projet qui nous tient à cœur, pourquoi la motivation s’absente sans prévenir ? Il peut y avoir des facteurs externes : brusque changement, déception, dévalorisation de son entourage, trop de responsabilité ou pas assez. Ou des facteurs internes : remise en cause de ses valeurs, projet trop ambitieux…

Alors, pour la retrouver, un secret ?… Non, en fait, il n’y a pas de recette miracle. Parfois, lorsque le projet nous renvoie vers un passé et des souvenirs trop lourds, il est important de se faire accompagner d’un coach qui va vous guider pour faire face à des évènements passés qui continuent de vous envahir et va vous aider à vous projeter vers l’avenir. Sinon, il faut en général s’assoir et réfléchir. Se poser les bonnes questions. Mon projet est-il trop ambitieux ? Mérite-t-il d’être revu avec des objectifs SMARTEF ? Quels sont mes valeurs, mes besoins ? Est-ce que je les respecte vraiment dans ce que je me suis fixée ? Quels sont mes freins, mes obstacles ? Écrire les réponses sur un papier, y mettre de la couleur, des images, des dessins, ou alors structurer, hiérarchiser, organiser vos idées. L’important est que vos écrits soient alignés sur vos besoins, vos valeurs, que votre cerveau se repositionne et fasse remonter la force motrice dont vous avez besoin : votre motivation.

Enfin, il est important de ne pas oublier que c’est dans les moments difficiles que nous grandissons le mieux. Si nous nous retournons et regardons notre passé, en spectateur, nous verrons que les moments terribles nous ont apporté un nouveau chemin, un nouveau cadeau de la vie, une orientation voulue ou inattendue. Alors, accepter que la motivation s’absente, c’est peut être aussi prendre le temps de remettre en cause ses valeurs, avoir l’occasion s’y réfléchir et de se poser dans le calme et voir un nouveau chemin qui s’ouvre à nous. L’inattendu est un cadeau pour qui sait se poser et le regarder.

Accepter les étapes de son projet, même les moins drôles,  permet alors de favoriser le changement et de choisir le meilleur pour nous.

Et vous ? Comment gérez vous votre motivation ? Qu’est ce qui vous motive et vous permet d’avancer ? Comment faites-vous quand votre motivation s’absente ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article