Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les bonhommes allumettes Selon Jacques Martel

La technique des Bonhommes allumettes a été présenté par Jacques Martel. Elle permet de supprimer les liens négatifs qui nous unissent à une personne, une situation ou à nous même.

L’attachement est différent de l’amour. L’attachement provient de nos blessures et nos frustrations. L’amour ne cherche pas de possession ou de retour, il est entier et libre et intègre le libre arbitre et la compassion. L’attachement doit donc être libéré et laisser ainsi plus de place à l’amour véritable.

La technique consiste à faire un dessin qui va permettre au subconscient d’intégrer la suppression de l’attachement et de libérer les émotions négatives qui nous empêchent d’avancer dans notre vie.

Voici les étapes (des images sont affichées plus loin en exemple) :

1 – se dessiner soi même en bonhomme allumette
En dessous, écrire son prénom et la première lettre de son nom

2 – dessiner l’autre en bonhomme allumette aussi
En dessous, écrire son prénom et la première lettre de son nom

3 – dessiner un cercle de lumière autour de soi : « Je veux ce qu’il y a de mieux pour moi ». Peu importe ce que ce « mieux » est, ne formulez pas de demande précise mais laissez la demande ouverte. Ce qu’il y a de mieux n’est pas toujours conforme à ce que nous voulons consciemment.

4 – dessiner un cercle de lumière autour de l'autre : « Je veux ce qu’il y a de mieux pour l’autre ». Même si nous sommes dans la haine, la colère ou autre, nous ne voulons pas de mal à l'autre et lui souhaitons ce qu'il y a de mieux pour lui.

5 – dessiner un cercle de lumière autour des deux cercles : « Je veux ce qu’il y a de mieux pour nous deux. » Surtout, laisser la demande ouverte.

6 – dessiner les liens d’attachements conscients ou non conscients, symbolisé par les 7 chakras (énergies reliés à différents niveaux de conscience à l’intérieur de soi). Vous pouvez les faire en couleurs.
. coccyx (besoins de bases – rouge)
. nombril (créativité dans la matière – orange)
. plexus solaire (émotions – jaune)
. coeur (vert)
. gorge (communication – bleu)
. 3ème oeil (intellect – indigo)
. couronne (intuition – violet)

7 – découper les lignes d’attachements. En découpant, je ne découpe pas l’amour, je coupe l’attachement. Dites cette phrase "Je coupe l'attachement, conscient ou non conscient, qui n’est pas de l’amour et qui m’aveugle."

Ca laisse plus de place à l’amour !

Ensuite, détruisez le ! Ne le jetez pas n'importe où ! Faites le choix de le brûler ou de le déchirer en petits morceaux pour le jeter dans un cours d'eau. Au niveau subconscient et énergétique, c'est important.

Entre soi et une autre personne : un enfant, un proche, un ami, un collègue, une connaissance, quelqu’un que nous aimons ou qui fait résonner des émotions négatives en nous.

Entre soi et une situation : une situation dont nous attendons un résultat positif mais qui nous pose problème, une situation agréable ou désagréable.

En soi et soi : entre le Yin et le Yang, la santé et la maladie, la joie et la tristesse, le matériel et le spirituel, l’intuitif et l’action. Redevenir libre dans ses choix ou dans son être.

Les résultats sont très mystérieux. Apparemment sans effet au premier abord, souvent quelque chose se passe peu de temps après le découpage, comme si l’énergie positive avait repris sa place et offrait de nouvelles possibilités. Je l’ai fait à plusieurs reprises et plusieurs choses se sont produites : une sensation de liberté, une impression de place libérée à l’intérieure qui ouvre à autre chose, un coup de téléphone inattendu qui change le cours de sa vie, une rencontre qui redonne confiance.

Mais je pourrais vous donner tous les exemples du monde, rien ne vaut l’expérience. Alors, à votre crayon !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article